Installations de traitement des eaux de pluie en continu

L’installation permet de traiter en continu les eaux de pluie venant du ruissellement de surfaces imperméables jusqu’à 27000 m² de transit et de parking pour les zones industrielles, les zones résidentielles et les stations-services potentiellement polluées par des huiles minérales, des hydrocarbures, du sable et des inertes

Utilisation et spécifications
1. DÉVERSOIR : il achemine les eaux de pluie collectées depuis l’esplanade jusqu’à la cuve de stockage et, lorsque celle-ci est pleine, les eaux de pluie directement à l’évacuation finale à travers la conduite de by-pass

2. SECTION DE DESSABLAGE : cuve de tranquillisation dans laquelle les substances lourdes (gravier, sables, morceaux de caoutchouc et de métal…) sédimentent et s’accumulent au fond de la cuve. En même temps, les éléments grossiers légers (gouttes d’huile, hydrocarbures et mousses éventuelles) s’accumulent sur la surface.

3. SECTION DE SÉPARATION DES HYDROCARBURES AVEC FILTRE À COALESCENCE : grâce au filtre à coalescence en polyuréthane à microbulles fines inséré dans une grille en acier inox, extractible grâce à la présence d’une embase et de glissières également en acier inox, les particules fines d’huile et d’hydrocarbures s’agrègent en gouttes de plus grande taille à même de migrer vers la surface en se séparant de l’effluent.
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

L’installation permet de traiter en continu les eaux de pluie venant du ruissellement de surfaces imperméables jusqu’à 27000 m² de transit et de parking pour les zones industrielles, les zones résidentielles et les stations-services potentiellement polluées par des huiles minérales, des hydrocarbures, du sable et des inertes. Le système de traitement des eaux de pluie exploite l’action d’un séparateur de sable et d’huiles à fonctionnement continu, en mesure de traiter des débits jusqu’à 150 l/s. Les eaux de ruissellement venant des zones de transit imperméables doivent être acheminées vers le système de traitement. Dans les cuves de traitement est envoyé un débit correspondant aux premiers 5 mm d’un événement pluvieux tombés en 15 minutes ; pour des débits supérieurs, le by-pass s’active et achemine les eaux excédentaires vers l’évacuation des eaux blanches. L’installation de traitement se compose d’une phase de dessablage et d’une phase de séparation des hydrocarbures avec filtre à coalescence, de sorte que l’effluent en sortie ait les caractéristiques appropriées pour être évacué dans des eaux de surface (annexe 5 tab. 3 Décret lég.152/2006).

L’efficacité de l’installation concerne les paramètres suivants : 

  • Matières solides sédimentables. 
  • Hydrocarbures totaux et autres liquides légers non émulsionnés ayant un poids spécifique jusqu’à 0.85 g/cm3. 
  • Le débit de pointe m3/h pour chaque modèle, lorsqu’il n’est pas expressément précisé, doit être inférieur aux limites indiquées dans la fiche technique. 
  • La surface (m²) de l’esplanade à traiter pour chaque modèle, lorsque cela n’est pas expressément précisé, doit être inférieure ou égale aux limites indiquées dans la fiche technique. 
  • Pour tout ce qui n’est pas expressément précisé, faire référence aux données de projet indiquées dans la fiche technique. 

UTILISATION: traitement des eaux usées de surfaces non couvertes d’esplanades, parkings, routes, zones de service, entrepôts… 

NORMES DE RÉFÉRENCE: Décret législatif 152/2006, norme UNI EN 858-1 (séparateur d’hydrocarbures), normes régionales sur le traitement des eaux de pluie.

EXEMPLE DE POSE
MODÈLES
Monobloc

de 11000 m² – 65 l/s à 27000 m² – 150 l/s
Avec cuves séparées

(jusqu’à 9000 m² – 50 l/s)

    Demandez plus d’informations
    N’hésitez pas à nous contacter pour demander un devis ou pour toute information concernant le produit !